Light Painting : faites de vos photos une œuvre

Le light painting est apparue dans les photographies il y maintenant quelques années mais connaissez-vous la technique pour le faire vous-même ? En effet vous pouvez comme ceci donner un style à vos photos et plus encore leur donner d’avantage de vie car ce fuseau luminaire rajouté devient la star.

Le light painting comme son nom l’indique signifie que l’on va peindre une scène avec une lumière. Pour cela le matériel n’est pas exhaustif il vous suffit d’avoir votre appareil, des lumières de la couleur que vous souhaitez, de quelques réglages et d’un environnement assez sombre.

Le matériel

Il vous faudra tout d’abord un appareil photo non standard pour pouvoir faire les réglages (vitesse, temps de pose…) dont on va parler par conséquent votre téléphone ou un simple Nikon ne base ne suffisent pas.

Vous devez choisir un environnement sombre par conséquent soit une pièce dans laquelle vous éteindrez la lumière soit en extérieur avec un coucher de soleil voire mieux la nuit.

Pour la source lumineuse vous êtes totalement libre votre téléphone, une lampe ou encore un briquet feront l’affaire.

Light_painting_boule_feu

Les réglages

Le secret de ce type de photographie est la pause longue allant de 30 secondes à parfois quelques minutes le temps de dessiner ce que l’on souhaite. Vous allez donc devoir régler votre appareil pour avoir une faible vitesse d’obscuration (lumière qui entre dans l’objectif avant la capture).

La sensibilité des ISO (lumière des capteurs) pour avoir un impact sur le temps d’exposition. Moins votre environnement sera sombre plus il vous faudra la régler au plus bas.

Toujours dans l’idée de ne pas avoir beaucoup de lumière dans votre scène pour faire ressortir le dessin à la lumière de façon nette, il faut avoir une ouverture petite (le f le plus grand donc).

Avant de commencer à dessiner vous devez faire une mise au point sur vos sujets pour que votre appareil comprenne dans quelle scène il est et qu’il la mémorise pendant la longue pose.

Le sujet et le dessinateur

Si vous avez des sujets dans votre scène il faudra que ceux-ci restent immobiles pour apparaître sur la photographie de façon nette.

Contrairement à eux, le dessinateur doit dessiner et se déplacer assez rapidement pour que le capteur ne le reconnaisse pas, qu’il devienne un fantôme. S’il va trop lentement c’est d’ailleurs ce que vous aurez une silhouette qui se déplace en fond. Pour éviter que les capteurs ne prennent en compte le dessinateur, il faut qu’il dégage le minimum de lumière possible donc s’il est habillé en noir c’est le top.

Light Painting...PIC BY REGIS MATTHEY / CATERS NEWS - (PICTURED Light painting of two men fighting on a beach in New Zealand) A photographer has brought a series of pictures taken in the middle of the night to life - by using spectacular light paintings to outline imaginary people. In one scene an empty playground becomes filled with excitable children and in another a basketball court is lit up with a player preparing to take aim. Swiss photographer Regis Matthey, 25, creates his art using a long exposure shot meaning he only has several seconds to draw the paintings before the camera shutter closes. And despite his stunning results Regis, who captured the images at various locations near the Swiss town of La Vallee de Joux, insists you only need basic equipment to create such work. SEE CATERS COPY

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *